Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

CPDH

CPDH

dimanche, 03 septembre 2017 00:00

La pilule du suicide attire les Néerlandais

Aux Pays-Bas, une association relance le débat sur la fin de vie. Chez nos voisins du nord, on ne parle pas des conditions d'euthanasie, mais plutôt de suicide assisté. L'association " De Laatste Wil " (la dernière volonté) affirme avoir trouvé un moyen de provoquer la mort en une heure, sans nécessiter l’encadrement d’un médecin. Mais aux Pays-Bas, comme chez nous, cet acte est illégal.

Si la pilule reste le contraceptif le plus utilisé, ce symbole de la libération sexuelle suscite aujourd'hui des questions, voire de la défiance, chez certaines femmes.

Le docteur Adrian Owen, « célèbre neuroscientifique anglais » qui mène ses recherches à l’université d’Ontario de l’Ouest, au Canada, a mis au point une méthode pour permettre aux patients en état végétatif de communiquer en répondant à des questions par oui ou non, qu’il raconte dans son livre Into the grey zone sur le point de sortir.

Page 7 sur 53