Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Famille

Famille

Les supermarchés australiens Kmart ont lancé une gamme de poupées composée d'un enfant avec deux mamans, deux papas, ou un papa et une maman.

Deux mamans, deux papas, ou une maman et un papa. En Australie, une marque de supermarché a lancé fin octobre une gamme de poupées proposant des modèles de familles homoparentales. Particularité supplémentaire : au moment de les commander en ligne, les acheteurs et acheteuses, ne pourront pas choisir à l'avance quelle famille ils souhaitent acquérir.

 

"Nous ne pouvons garantir quel assortiment de poupées vous recevrez puisque les produits sont sélectionnés au hasard pour les commandes en ligne", prévient le site de Kmart. Ainsi, les personnes qui veulent se procurer ces lots de trois poupées - deux adultes et un enfant - ne pourront pas choisir exclusivement une famille avec des parents hétérosexuels.

  Source: www.rtl.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Léa Filoche, conseillère de Paris, démissionne du conseil de famille parisien pour dénoncer des traitements différenciés en matière d'adoption.

ADOPTION - Tous les Français sont-ils égaux face à l’adoption? Non, selon Léa Filoche, conseillère de Paris, qui a annoncé ce vendredi 8 novembre sa décision de démissionner du conseil de famille parisien, après six ans dans cette instance, pour dénoncer une inégalité “de traitement entre les différents candidats à l’adoption”.

“Un conseil de famille parisien s’est tenu ce mercredi 6 novembre, comme tous les mois, et comme tous les mois depuis près de 6 ans, aucun enfant n’a été confié à un couple de même sexe”, déplore le groupe Génération.s à la Ville de Paris, dont l’élue est la co-présidente, dans un communiqué diffusé sur Twitter.

“Je ne souhaite plus cautionner, au nom de la Ville de Paris, ces décisions rétrogrades, prises par des personnes tenantes de l’orthodoxie familiale, déconnectées de la réalité de notre ville et de notre société, au détriment de l’intérêt de l’enfant”, indique l’élue du 19e arrondissement, âgée de 41 ans.

  Source: www.huffingtonpost.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Samedi, la première Papa (P)ride a mobilisé des pères « scandalisés par le projet de loi sur la PMA ».

Une manifestation citoyenne s’est tenue à Annecy ce samedi. À l’occasion de la révision du projet de loi bioéthique, une centaine de pères se sont mobilisés. Aux côtés de leurs enfants et en vélo, ils ont organisé la toute première Papa (P)ride. Leur objectif, « prendre la défense de ces enfants à naître demain, amputés totalement de père »

  Source: www.infochretienne.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Au Portugal, la loi du 13 mai 2016 devait autoriser la gestation pour autrui pour des raisons médicales, pour des femmes n’ayant pas d’utérus ou souffrant de lésions de l’utérus empêchant la grossesse. Elle a cependant été déclarée en partie inconstitutionnelle en avril 2018 et « ses effets sont depuis lors suspendus ».

  Source: www.genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Un reportage de TF1 présentait dimanche le parcours de GPA d’un jeune couple français. À l’heure où la révision des lois de bioéthique pose la question de la PMA pour toutes les femmes, certains experts, à l’instar de Jean Leonetti, estiment que cette ouverture, aux couples de femmes et aux femmes célibataires, ne serait qu’une étape de plus vers la Gestation Pour Autrui (GPA).

  Source: www.infochretienne.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

La mère porteuse avait confié l'enfant d'un homme en couple homosexuel à un autre couple, hétérosexuel : le père biologique s'est vu refuser par la Cour de cassation la garde de son enfant né illégalement par GPA.

L'affaire est complexe. Un homme qui avait contracté une convention de gestation par autrui (GPA) avec une femme en 2012, mais n'a jamais pu connaître son enfant, cette dernière ayant décidé de le confier a un autre couple, s'est vu refuser jeudi par la Cour de cassation la garde du bambin,rapporte Le Figaro. L'homme, Alexandre Lerch, est pourtant le père biologique de l'enfant en question.

  Source: www.lejsl.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Page 1 sur 14

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.