Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 12 mars 2013 00:00

Congé parental : du paternalisme ?

Écrit par 

Rien n’a changé : encore une fois, on décide à la place des femmes ce qui est bon pour elles. Les "machos" [sic] qui nous gouvernent réprouvent le fait pour les mères d’élever elles-mêmes leurs enfants. Aussi, au prétexte de « partager » avec les pères, le congé parental va être réduit de 6 mois pour les mamans. Est-ce qu'on leur a demandé ce qu’elles en pensaient ?

 

Élever son enfant, un désir profond des femmes
Toutes les enquêtes démontrent que les jeunes mères sont très majoritairement désireuses de passer beaucoup de temps avec leurs enfants durant les premières années de ceux-ci : telle est la demande de 73% des femmes interrogées par l’Union des Familles en Europe en 2006 et de l’ensemble des 11 000 mères interrogées par le Mouvement Mondial des Mères en 2011. Cela ne signifie pas que ces mères désirent rester au foyer tout leur vie. La plupart reprendront une activité professionnelle. Mais, au cours de leurs 85 années d’existence, les femmes sont contentes de passer 3 ans au foyer.

Élever des enfants : le plus beau métier du monde.
C’est une position profondément machiste que de voir dans la maternité un « handicap » : au contraire, mettre au monde un enfant et l’élever constituent des tâches infiniment riches de sens. Les mères aiment à soigner, nourrir et pouponner leur bébé, à découvrir leur petite personnalité, à guider leurs premiers pas, à accompagner leurs découvertes et à recueillir leurs tendresses.
Au nom de quoi obliger les femmes à faire élever leurs propres enfants par d’autres (nourrices ou crèche) ?

Les mères ne sont pas des pères.
Ce sont les mères qui, depuis que le Monde est Monde, s’occupent des petits enfants parce que ce sont elles qui ont la plus grande proximité avec eux, les ayant portés dans leur ventre. Destin biologique ? Et alors ? En prenant soin de son enfant, une femme ne se sacrifie pas, « elle accomplit passionnément une part d’elle même » (Sylviane Agacinsky)
Les ennemis du congé parental déplorent qu’il soit pris à 95% par les femmes sans se demander pourquoi. Rien n’interdit, pourtant, aux hommes de prendre ce congé. Mais ils ne le désirent pas, à l’inverse de leurs compagnes. Peut-être parce que les hommes et les femmes, ce n’est pas pareil ?

Ne pas trop éloigner les femmes du marché du travail ?
« C’est pour ton bien, ma fille ! ». Pourtant, où est le problème ? On sait que 50% des femmes retrouvent leur emploi à l’issue du congé parental. Que 25% se retrouvent sans emploi, comme c’était déjà le cas avant le congé et que les 25% restant ont mis en route un nouvel enfant ou travaillent à temps partiel.
Et si problème il y avait, pourquoi ne pas offrir aux femmes un droit à la reconversion professionnelle ? Ce droit, voté en 2004, est resté lettre morte, faute de décrets d’application.

Hypocrite réforme :
Obliger les pères à prendre 6 mois de congé parental revient à priver les mères de 6 mois de présence après de leur enfant. Beaucoup de mères devront renoncer totalement à prendre ce congé car peu d’hommes pourront (ou voudront) obtenir de leur patron 6 mois d’absence. Et pour trouver un mode de garde 6 mois seulement pour un enfant de 2 ans ½, vous faites comment ?

La vérité dans cette affaire ?
- On a besoin du travail professionnel et, surtout, des cotisations des femmes pour financer les retraites … des hommes (de 40% supérieures à celles de femmes)
- La voix des femmes est accaparée depuis quelques années par un petit lobby de prétendues féministes, hantées par la honte de leur sexe.

Communiqué de presse du 8/03/13
Union des Familles en Europe

Contact presse : Dominique MARCILHACY (06 82 08 70 45)

L’Union des Familles en Europe est la seule association familiale dirigée par de jeunes parents.
Elle est libre de toute subvention, de toute obédience et sans lien politique ou syndical.
Indépendante de l’UNAF, elle réunit 11 500 familles
Visitez son site : www.uniondesfamilles.org

Dernière modification le mardi, 29 octobre 2013 12:44
CPDH

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.