Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

samedi, 13 septembre 2014 00:00

Mariage pour tous : la droite et Sarkozy à l'heure des choix

Écrit par 

Il y a quelques mois encore, Laurent Wauquiez ne mâchait pas ses mots: «Le rôle de la droite expliquait-il, n'est pas d'être le notaire d'une soi-disant modernité imposée. Elle doit donner des repères, défendre des valeurs et revenir sur la loi Taubira.» Depuis 2013, les foules se sont dispersées et avec elles l'intensité d'un débat qui pendant un an a divisé le pays.

Pour les présidentiables de la droite, l'affaire semble acquise: «Le mariage pour tous, je m'en fous. Ce n'est pas un sujet», aurait lancé, à en croire Le Nouvel Observateur, Nicolas Sarkozy. Alain Juppé déclare à Valeurs actuelles au sujet du mariage pour tous: «Je crois qu'il s'agit d'un acquis, qui a été intégré par la société française.»Xavier Bertrand et François Fillon assurent quant à eux vouloir réécrire la loi pour supprimer les possibilités d'adoption par les couples homosexuels et réduire, dans les faits, le mariage entre personnes de même sexe à une union civile. En vérité, ils voudraient tous passer à autre chose. Sept mille mariages gays ont été célébrés en 2013 et la crise économique impose, pensent-ils, d'autres urgences. La difficulté pour la droite est que cette loi est beaucoup plus qu'un simple texte législatif. L'affaire est d'abord symbolique. Depuis 1984, nous n'avions pas vu de telles foules dans la rue contre un projet de loi.

  Source: lefigaro.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.