Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 22 mars 2016 00:00

Quid des infirmiers scolaires et de la contraception d'urgence

Écrit par 

Un projet de décret soumis à concertation, pris en application de la loi de santé, assouplit les conditions de délivrance de la contraception d'urgence par les infirmiers dans les établissements d'enseignement du second degré.

Le projet de texte prévoit que l'infirmier peut administrer la contraception d'urgence à l'élève concerné aux fins de permettre d'éviter une grossesse non désirée, et qu'il s'assure de la prise effective par l'élève du médicament et du respect de la posologie

L'article 10 de la loi de santé supprime les restrictions d'administration de la contraception d'urgence aux élèves mineures ou majeures par les infirmiers scolaires. Le projet de décret soumis à concertation précise les conditions de délivrance de cette contraception d'urgence.

Jusqu'à présent, en effet, les infirmiers scolaires pouvaient administrer la contraception d'urgence à titre exceptionnel, si aucun médecin, sage-femme ou centre de planification familiale n'était immédiatement accessible, et si l'élève était dans une situation de détresse caractérisée. Le projet de décret, dont l'APM a eu copie, lève ces restrictions. L'infirmier n'est plus obligé de proposer à l'élève d'entrer en contact avec un médecin ou une sage-femme. 

  Source: infirmiers.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.