Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 04 septembre 2017 00:00

La pilule suscite de plus en plus d'inquiétudes

Écrit par 

Si la pilule reste le contraceptif le plus utilisé, ce symbole de la libération sexuelle suscite aujourd'hui des questions, voire de la défiance, chez certaines femmes.

Carmen, 34 ans, a arrêté une première fois à 26 ans avant de reprendre quelques années plus tard. «Ça a duré trois mois et je me suis dit "c'est pas possible". J'avais des règles tout le temps, moins de libido, je ressentais moins mon corps», raconte-t-elle. Fait nouveau, des témoignages de ce genre fleurissent sur les forums Internet. Et un livre polémique, «J'arrête la pilule» (éditions Les liens qui libèrent), paraîtra le 6 septembre.

Signé par Sabrina Debusquat, créatrice du blog consacré à la santé et aux questions de société «Ça se saurait», cet ouvrage fait le lien entre la pilule et de nombreuses affections: dépression, baisse de libido, carences en vitamines, voire certains cancers. «Ce livre manque d'objectivité. Il est choquant car il n'utilise que les études qui appuient son propos», dit Geoffroy Robin, du Collège national des gynécologues obstétriciens (CNGOF). «Par exemple, c'est réducteur de dire que la baisse de libido ne vient que de la pilule: il peut y avoir une part liée aux hormones mais il y a aussi un facteur psychologique», poursuit ce spécialiste de l'hormonothérapie.

  Source: lessentiel.lu

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.