Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

samedi, 28 octobre 2017 00:00

"J'arrête la pilule" : l'enquête qui dérange

Écrit par 

Commentaire du CPDH

Depuis plusieurs mois, l'enquête d'une journaliste sur les contraceptifs oraux fait polémique. Elle met au jour ce que les femmes savent depuis toujours: la pilule contraceptive a des effets secondaires dans leur vie quotidienne, des effets pouvant même engendrer la mort. Ce médicament qui fait de la contraception la responsabilité unique des femmes, les amène à prendre des risques réels pour leur santé au nom de la liberté sexuelle. La pilule doit être revue et corrigée pour améliorer la santé des femmes.

ARTICLE :

"J'arrête la pilule" est une grande enquête sur les effets secondaires de la contraception orale. Un livre qui fait polémique. Sabrina Debusquat, l'auteure, répond à nos questions.

Alertée par les témoignages des femmes sur leur vécu de la contraception orale, Sabrina Debusquat, journaliste indépendante spécialisée sur la santé des femmes, a réalisé une année d'enquête sur les effets secondaires de la pilule. Cancer du sein, AVC, dépression, endométriose, baisse de libido, allergies alimentaires… Le tableau qu'elle dresse des effets des hormones sur le plaisir et la santé des femmes a de quoi terrifier. A ceux qui contestent un réquisitoire, elle oppose la nécessité de faire évoluer la contraception, pour le bien de la femme et de l'environnement.

Les gens sont-ils prêts à entendre que la pilule pose peut-être beaucoup plus de problèmes qu'on ne l'imagine?

Paris Match. Quelle responsabilité prend-on, en tant que femme et journaliste, d'écrire un livre à charge contre la pilule?
Sabrina Debusquat. Quand un journaliste fait une enquête sur un scandale financier à Bercy, on ne lui reproche pas de ne pas écrire que le ministère de l'Economie fait bien son travail le reste du temps! Est-ce que les gens sont prêts à entendre que la pilule, accueillie comme un miracle depuis 60 ans, pose peut-être beaucoup plus de problèmes qu'on ne l'imagine? J'avoue qu'à mi parcours de l'enquête, je n'étais plus sûre de vouloir publier tant le sujet est tabou. Puis j'ai décidé de ne pas reculer, de ne pas édulcorer la réalité que je découvrais. J'ai lu toutes les études sur les contraceptifs hormonaux, je les ai décortiquées avec l'aide de spécialistes indépendants. Je trouve assez étonnant qu'on rassure autant les femmes sur la pilule alors qu'après une année d'enquête, j'ai découvert énormément de failles dans les études. Je constate que tous les scientifiques indépendants qui parlent des hormones sont beaucoup plus prudents sur le sujet que ceux qui travaillent avec l'industrie pharmaceutique. Après, chacun se fait son opinion.

  Source: parismatch.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Dernière modification le jeudi, 16 novembre 2017 12:52
CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.