Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Procréation / contraception

Procréation / contraception

D'après une nouvelle étude allemande, la pilule contraceptive nuirait à la reconnaissance de certaines émotions subtiles chez autrui. Explications.

Selon le Baromètre Santé 2016, environ 36 % des Françaises âgées de 15 à 75 ans recourent à la pilule comme moyen contraceptif. La pilule séduit en particulier les 15 - 19 ans (qui sont 60 % à lui faire confiance) et les 20 - 24 ans (60 % également).

Prise de poids, chute de la libido, voire thromboses ou encore embolies... La pilule contraceptive est accusée de nombreux effets secondaires indésirables. Elle serait d'ailleurs responsable de 35 décès chaque année en France.

  Source: www.topsante.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Depuis les années 1950, les femmes du monde entier font de moins en moins d'enfants, souligne une étude publiée vendredi. Cette baisse de la fécondité pose la question du renouvellement des générations, principalement dans les pays riches.

Des chercheurs de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et de l’université de Lille ont récemment découvert la cause du syndrome des ovaires polykystiques ou « SOPK » qui concerne environ une femme sur dix en âge de procréer et qui est l’une des premières causes d’infertilité féminine. 

En mars 2018, la HAS a publié une fiche mémo à l’intention des professionnels de santé sur la contraception chez l’adolescente. Elle fait notamment l’inventaire de toutes les méthodes contraceptives existantes.

Il existe diverses méthodes de contraception naturelles à côté des autres moyens de contraception, comme le préservatif par exemple, qui protège aussi des infections sexuellement transmissibles. Mais une méthode de contraception naturelle est-elle fiable ?

jeudi, 05 avril 2018 00:00

Femme, qu’as-tu fait de ton corps ?

De multiples artifices sont déployés pour changer l’apparence physique des femmes mais aussi le fonctionnement de leur corps en intervenant notamment sur la fertilité. A l’heure actuelle, de nouveaux courants émergent : ils remettent en question une forme d’emprise sociale et médicale sur le corps des femmes.

Page 5 sur 15

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.