Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Procréation / contraception

Procréation / contraception

lundi, 28 janvier 2013 00:00

Une contraception qui tue

Après la pilule de troisième et quatrième générations, c'est au tour de la pilule Diane 35 des laboratoires allemands Bayer de faire couler de l'encre. Cette pilule, mise sur le marché depuis 1987, et autorisée dans 135 pays, était prescrite comme traitement contre l'acné mais a été "largement détournée" comme contraceptif. Celle-ci a provoqué la mort de quatre jeunes femmes qui ont succombé à une thromboses veineuse.

Auteur d'un livre sur le sujet (Unnatural Selection: Choosing Boys Over Girls, and the Consequences of a World Full of Men), Mara Hvistendahl* affirme que les raisons ayant conduit à la généralisation des avortements sélectifs et au déséquilibre du ratio hommes-femmes sont rarement bien comprises.

Dans une tribune de Libération, la psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval revient sur l’une des nouveautés de la loi de bioéthique votée le mois dernier et promulguée le 8 juillet 2011 au Journal Officiel. Celle-ci autorise le don d’ovocyte pour les femmes n’ayant pas encore procréé.

Les lycées privés d’Ile-de-France se sont mobilisés face à l’introduction du "Pass contraception" dans leur région en avril dernier (Cf. Synthèse de presse 26/04/11). A l’appel de l’évêque auxiliaire de Nanterre et du directeur de l’enseignement catholique demandant aux chefs d’établissement de ne pas distribuer ce pass dans les lycées, la quasi-totalité des établissements catholiques d’Ile-de-France se sont opposés à sa distribution.

Les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg ont révélé une affaire de tourisme procréatif permettant à des couples néerlandais de se rendre en Belgique afin de pouvoir choisir le sexe de leur enfant. Le système a été mis au point par un homme d'affaires néerlandais, Bert van Delen, et un gynécologue de Borgerhout, Frank Sterckx.

Un préservatif à ouverture rétrécie destiné aux 12-14 ans est disponible en Suisse depuis quelques mois. Il vise à mieux protéger les jeunes des maladies et éviter les grossesses non désirées. 

Page 11 sur 11

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.