Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

dimanche, 12 juin 2016 00:00

Dans la République, Dieu a sa place

Écrit par 

Si le réveil a sonné avec l’islam, la revendication concerne toutes les religions et interroge le rapport malaisé que la société entretient avec l’acte de «croire».

Si l’anthropologie peut servir à quelque chose, c’est peut-être à rappeler que «croire» est la chose la mieux partagée par l’humanité. Créer des dieux et vivre avec eux d’intenses relations est non seulement une activité universelle mais aussi une capacité inventive qui est le propre de l’humanité. En conséquence, les religions ne peuvent être des choses uniquement privées, car elles sont au fondement du social.

Partant de là, un constat s’impose. D’abord, il y a fort peu de chances que l’humanité se prive de cette qualité qui fait sa différence. Ensuite, considérant qu’aucune religion ne consentira à céder sa place pour une autre, on ne voit guère d’autre issue qu’un pluralisme où les religions trouveront le moyen de cohabiter. Mais encore faut-il s’acheminer vers ce point futur de rendez-vous, et parmi les sociétés qui s’y préparent, la France est avec les retardataires. Mais à la différence de celles qui craignent une menace pour leur religion officielle, en France, c’est une autre raison qui explique l’inertie.

La France a inventé son modèle de laïcité en écartant le pouvoir spirituel du pouvoir temporel, puis eut peine à imaginer qu’une société puisse avancer sur la voie du progrès autrement qu’en écartant le «croire» sur le bas-côté. C’est pourtant oublier qu’en Europe et Amérique du Nord, ce furent des réveils spirituels qui conduisirent au pluralisme religieux et à la sécularisation.

Au fil du temps, pour beaucoup de Français la laïcité devint gardienne de l’invisibilité du religieux et marchepied d’une conviction selon laquelle une société moderne s’affranchit du croire. L’inscription de ces conceptions dans un sens commun, relayé par des discours transversaux aux classes sociales et partis politiques, eut pour effet de générer des frustrations silencieuses auprès de ceux qui croient.

  Source: liberation.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.