Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

samedi, 20 octobre 2018 00:00

Pourquoi la science n'est pas à l'abri de la censure

Écrit par 

Un article de mathématiques explorant les différences de variabilité du QI entre hommes et femmes a été censuré par peur d'instrumentalisation politique.

Dans le champ scientifique hautement controversé qu'est l'étude de l'intelligence humaine, « l'hypothèse de la plus grande variabilité masculine » (HPGVM) stipule que les idiots et les génies sont plus nombreux chez les hommes que chez les femmes. Au XIXe siècle, Darwin avait lui-même observé que, malgré de nombreuses exceptions sur des traits et des espèces particuliers, au sein d'une même espèce, la variabilité des mâles est en général plus importante que celle des femelles dans tout le règne animal.

Les faits attestant de cette hypothèse sont plutôt solides et se retrouvent dans de nombreuses espèces, que ce soit les vipères, les saumons, les guêpes ou les orangs-outans – sans bien sûr oublier les humains. De nombreuses études montrent que les garçons et les hommes sont surreprésentés dans les queues de distribution statistiques de domaines aussi variés que le poids de naissance, les structures cérébrales, le chrono au 100 mètres ou les performances en lecture ou en mathématiques. Il y a, par exemple, significativement plus d'hommes que de femmes parmi les lauréats du prix Nobel, les compositeurs de musique et les champions d'échecs – mais aussi parmi les SDF, les suicidés et les détenus.

Darwin s'était aussi posé la question du pourquoi l'évolution avait poussé les mâles de tant d'espèces à être plus variables que les femelles, et lorsque j'ai appris qu'il n'avait pas réussi à y répondre de manière satisfaisante, je me suis lancé à la recherche d'une explication scientifique.

  Source: lepoint.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.