Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Liberté de conscience

Liberté de conscience

Dans un communiqué diffusé ce jeudi 26 février, l’Ordre des médecins indique qu’il s’oppose à la suppression de la clause de conscience relative à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

La semaine dernière, la Délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale a remis un rapport d'information réclamant, entre autres demandes, la suppression de la clause de conscience pour l'IVG et l'autorisation donnée aux sages-femmes de pratiquer des IVG instrumentales (Cf. Synthèse Gènéthique du 19 février 2015).

La liberté mondiale a perdu beaucoup de terrain en 2014, démontre une étude rendue publique mercredi, et 2,6 milliards d'humains habitent maintenant des pays qui ne sont pas entièrement libres.

   Plus de 3,5 millions de personnes à Paris et dans les grandes et moyennes villes de France, une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement défilant place de la République, des responsables chrétiens, juifs et musulmans côte à côte: la marche organisée ce dimanche 11 janvier en mémoire des 17 journalistes, policiers et clients d’un magasin casher assassinés la semaine dernière par des terroristes islamistes a été, pour la France comme pour le monde, un rare moment d’unité et de solidarité.

Il y a 2 ans jour pour jour, le 20 novembre 2012, François Hollande, président de la République, faisait un discours lors du Congrès des Maires de France.

 De nombreux épiscopats extra-européens dénoncent les agences de l'ONU qu'ils jugent coupables de leur imposer via "une sorte de dictature idéologique" des "pratiques" contraires à leur morale telles que la contraception, l'avortement et le mariage homosexuel, une "liberté d'expression" que semble leur envier Monseigneur Léonard dans un commentaire après une semaine de synode sur la famille au Vatican.

Page 7 sur 8

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.