Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 04 avril 2017 00:00

Environnement : 16 mesures pour sauver les générations futures

Écrit par 

Le Réseau environnement santé (RES) a interpellé le 30 mars 2017 les candidats à l'élection présidentielle 2017 en vue d'une grande loi de santé environnementale comprenant 16 mesures structurantes. Objectif : diminuer de 25% le nombre de maladies chroniques d'ici 2030 et sauver les générations futures.

"Aucun bébé ne doit naître pré-pollué" : c'est avec ce message choc d'une pétition que le Réseau environnement santé (RES) entend sensibiliser les candidats à l'élection présidentielle afin qu'ils se positionnent sur la santé environnementale.

"Il ne suffit pas de parler de santé environnementale, il faut aussi donner les preuves qu'une politique va être construite pour répondre aux enjeux actuels", a expliqué André Cicolella, président du RES, lors d'une conférence de presse organisée le 30 mars 2017.

"La situation sanitaire est caractérisée par une épidémie de maladies chroniques que l'on ne peut pas seulement expliquer par le vieillissement de la population et le développement du dépistage. C'est une révolution de la santé !", a lancé ce chimiste et toxicologue.

"Les données de la science actuelle montrent que la période de la grossesse et de la petite enfance sont les périodes les plus sensibles, a ajouté André Cicolella. Les expositions auxquelles sont confrontés les bébés conditionnent la santé du futur enfant et du futur adulte."

Un Grenelle de la santé environnementale

Pour contrecarrer ce fléau, le RES réclame une grande loi de santé environnementale comprenant 16 mesures structurantes.

  Source: mutualite.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.