Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 02 mai 2018 00:00

La pollution de l'air tue 7 millions de personnes par an dans le monde, selon l'OMS

Écrit par 

Selon les nouvelles estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publiées mercredi 2 mai, neuf personnes sur dix respirent quotidiennement un air trop chargé en particules fines à travers le monde. Une pollution qui tue, chaque année, près de 7 millions de personnes.

Accident vasculaire cérébral, cancer du poumon, pneumonie, maladies cardiaques et autres affections respiratoires... La pollution de l’air ne fait pas que faire tousser, elle tue près de 7 millions de personnes qui respirent un air trop chargé en particules fines. Un bilan si macabre que l'OMS reconnaît désormais la pollution de l'air comme un « facteur de risque majeur » des maladies non transmissibles considérées comme étant à l'origine de 70 % des décès dans le monde. Selon l’OMS, ce risque serait, chez les adultes, en cause dans 29 % des morts par cancer du poumon, 25 % par accident vasculaire cérébral (AVC), 24 % par infarctus et 43 % des maladies pulmonaires chroniques obstructives (broncho-pneumopathies, asthme…).

Cette mortalité élevée est due à la pollution de l'air extérieur chargé en particules fines, dont les émissions proviennent en grande partie de la combustion du charbon et du bois pour l'électricité et le chauffage, de la transformation d'énergie par l'industrie, du transport ou encore des pratiques agricoles. Elle est également aussi due à la pollution de l'air intérieur, causée par l'utilisation de combustibles et de technologies polluantes, les foyers ouverts ou les lampes.

Ces données amassées par l’OMS sont les plus complètes jamais publiées par l’institution sur la qualité de l’air. Elles se basent sur les résultats des mesures effectuées dans plus de 4 300 villes de 108 pays. Avec malgré tout un « sérieux manque de données » pour le continent africain, où seuls 8 des 47 pays surveillent les niveaux de particules fines.

Les enfants sont les plus vulnérables

La pollution fait plus de morts cumulés que le sida (1,1 million) ou les accidents de la route (1,3 million). En plus de ces chiffres déjà alarmants, l'OMS indique que les premières victimes sont sans surprise les plus fragiles et donc les enfants. La pneumonie est la principale cause de mortalité chez les moins de 5 ans. L'institution appuie aussi sur la vulnérabilité des femmes qui, dans les pays en développement, cuisinent encore avec des équipements dangereux, comme des fours à charbon.

9 personnes sur 10 exposées quotidiennement à un air pollué

Un autre chiffre, tout aussi impressionnant, indique l’ampleur du péril. Toujours selon l’OMS, neuf personnes sur dix (91 % de la population mondiale) sont exposées quotidiennement à un air contenant de « hauts niveaux de polluants ». L’organisation recommande la limite annuelle de 10 µg/m³ en particules fines PM2,5 (de diamètre inférieur à 2,5 micromètres).

  Source: ladepeche.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.