Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

vendredi, 12 avril 2019 00:00

Abattage du droit

Écrit par 

Comme tant de Français, j’aime les arbres ! À la mort des marronniers de mon enfance, j’étais triste. Et quelle stupeur quand toute une ligne d’érables que dorait le soleil couchant a été abattue près de chez moi ! Euthanasiés à la tronçonneuse pour faire du bois de chauffage, ces arbres, m’a-t-on dit, étaient devenus trop vieux, dangereux. Je me console avec le chêne-liège trois fois centenaire du village voisin, protégé comme arbre remarquable.

Pourtant, j’ai tiqué devant la « déclaration des droits de l’arbre » proclamée, le 5 avril, à l’Assemblée nationale, par une association. On l’aurait intitulée sauvegarde des arbres, j’applaudirais. Mais peut-on accorder des droits à un végétal ? Une chose est de protéger la nature, pour la joie des hommes, ou seulement pour la beauté et l’équilibre de la Création, une autre est de tomber dans l’animisme.

  Source: www.tugdualderville.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.