Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 22 septembre 2014 00:00

Climat : à quoi bon les marches et le sommet de l'ONU ?

Écrit par 

PourThe Wall Street Journal,c'est une cause entendue : le sommet des Nations unies sur le climat ne servira à rien, les principaux pays polluants ayant refusé de participer. Quant à la grande marche pour le climat, elle n'est qu'énergie perdue, estime le quotidien new-yorkais.

Le 21 septembre, des dizaines de milliers de manifestantsont défilé à New Yorkà l'occasion d'une grande "marche pour le climat", au moment même où les dirigeants de toute la planète arrivaient dans la ville pour participer au sommet des Nations Unies sur le changement climatique. La manifestation n'est pas parvenue à perturber la circulation et Barack Obama a peu de chances de perturber quoi que ce soit, lui aussi, lorsqu'il s'exprimera le 24 septembre à l'occasion de cette énième étape de la grande course contre le réchauffement climatique.

Cinq ans après l'échec du sommet de Copenhague, qui avait l'extravagante ambition d'obtenir un traité contraignant à l'échelle mondiale sur les émissions de CO2, le président Obama revient à la charge. La réunion des chefs d'Etat au siège de l'ONU ne fait pas officiellement partie des négociations onusiennes sur le climat, qui doivent avoir pour point d'orgue le sommet de Paris en 2015, mais elle a pour objectif de briser la glace et de permettre à plus de 125 chefs d'Etat de prendre le chemin d'un consensus.

  Source: courrierinternational.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.