Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Ecologie

Ecologie

Les innovations ont fleuri au salon de la croissance verte Pollutec 2014, qui s’est tenu près de Lyon, pendant quatre jours. Avec des « drones » aquatiques pour tester la qualité des eaux, un tissu solaire pour désinfecter les tuyaux ou une canne auditive pour traquer les fuites d’eau potable…

Un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé prévoyait récemment une série de morts causée par le réchauffement global dans les années à venir : un quart de million de morts entre les années 2030 et 2050, dont 95.000 personnes à cause de la malnutrition, 60.000 à cause de la malaria, 48.000 personnes par des diarrhées et 38.000 personnes âgées incapables de supporter la chaleur. Quelle précision !

mercredi, 26 novembre 2014 00:00

Extension du tri des emballages : c'est parti !

Après plusieurs mois de test, l'extension des consignes de tri aux emballages plastique a fait ses preuves. La modernisation des centres de tri est au cœur du dispositif.

Malgré de fortes disparités régionales, une large majorité de la population se dit consciente des enjeux des politiques d'économies d'énergie.

Selon "Les Echos", les collectivités locales n'investissent pas assez dans le renouvellement des canalisations.

Dix ans après l'Appel de Paris, le cancérologue Dominique Belpomme espère faire reconnaître la pollution comme "crime de santé publique".

À l'origine du plan cancer sous Chirac, le professeur Dominique Belpomme*, cancérologue de renom, a été le premier à ouvrir une consultation en médecine environnementale et à alerter sur le rôle des champs électromagnétiques dans différentes maladies comme celle d'Alzheimer. En 2004, il s'était entouré de scientifiques et d'écologistes pour lancer l'Appel de Paris. Dix ans après, alors que s'ouvre, ce vendredi à la maison de l'Unesco, le colloque anniversaire, Dominique Belpomme espère faire reconnaître la pollution comme "crime de santé publique". 

Page 22 sur 26

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.