Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 17 octobre 2016 00:00

Huit parlementaires soutiens d'Alain Juppé pour l'interdiction effective de la GPA

Écrit par 

Nous, parlementaires soutiens d'Alain Juppé, qui nous reconnaissons dans les valeurs libérales et conservatrices de la droite, souhaitons répondre à son appel pour lutter efficacement contre les mères-porteuses (gestation pour autrui - GPA).

Comme Alain Juppé, nous considérons que cette marchandisation de l'enfant et du corps des femmes est contraire aux principes éthiques. Elle consacre le droit à l'enfant, au mépris de toute considération pour le droit de l'enfant. Le scandale du refus par un couple australien d'un enfant trisomique conçu par GPA en Thaïlande illustre le cynisme absolu de cette pratique consumériste et contraire aux plus élémentaires droits des femmes. Personne ne peut encore mesurer les conséquences d'une perte de la filiation biologique si elle devait se généraliser. Ce serait un basculement anthropologique majeur.

Si la France interdit cette pratique, il n'en va malheureusement pas de même à l'étranger (États-Unis, Russie, Canada, Royaume-Uni, Inde, Afrique du Sud…), où cette pratique se développe. Il n'est pas acceptable que certains Français aient recours à des GPA dans ces pays pour ensuite tenter de faire reconnaître ces enfants en France.

Nous nous réjouissons qu'Alain Juppé ait décidé de nous confier une mission, s'appuyant sur les travaux parlementaires existants, pour identifier les pistes d'une interdiction effective de la GPA en France et promouvoir cette interdiction à l'étranger.

Cette interdiction soulève des enjeux juridiques et politiques complexes qui invitent à creuser plusieurs pistes complémentaires: pénaliser les Français qui ont recours à une GPA en France ou à l'étranger ; ne pas reconnaître dans l'état civil français les GPA réalisées à l'étranger ; interdire, via des conventions bilatérales, les GPA à l'étranger pour les Français ; renforcer l'interdiction de la GPA en France ; promouvoir l'abolition de la GPA à l'étranger.

  Source: lefigaro.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.