Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 28 mai 2018 00:00

PMA et GPA : des paroles très fortes de Jean-Pierre Rosenczveig, ancien juge pour enfants

Écrit par 

Jean-Pierre Rosenczveig est un ancien magistrat français. Il a été, de 1992 à 2014, le président du tribunal pour enfants de Bobigny. Il tient un blog dans lequel il analyse la société à travers le prisme du droit des enfants. C’est un expert reconnu, consulté, écouté.

Jeudi dernier, il était l’invité de la radio RCF. Interrogé sur la PMA et la GPA, il dit qu’il ne peut y avoir un droit à l’enfant. Il appelle également les acteurs du monde médical à réfléchir sur la « fabrication d’enfants ». Il conclut en déclarant que « faire progresser les droits des enfants en général, c’est faire progresser les droits de tous ». 

Voilà le verbatim de ses propos. Ils sont clairs, nets et sans appel. Ils sont fondés sur 40 ans de pratique quotidienne de la justice au service des enfants et de la société. Que ceux qui savent lire, lisent.

« RCF : Les opposants à la PMA et la GPA dénoncent l’émergence d’un droit à l’enfant qui serait contraire aux droits de l’enfant. Le désir des adultes prendraient le pas sur les besoins des enfants. Comment entendez-vous ces arguments ?

Jean-Pierre Rosenczveig : J’entends très bien cet argument : c’est le mien depuis 40 ans. Donc il y a beaucoup de gens qui se rallient à la thèse que je défends depuis 40 ans à savoir que la société ne peut pas garantir un droit à l’enfant. Elle peut garantir le droit de l’enfant à vivre en famille mais garantir le droit à l’enfant est délicat et difficile.

Il y a la PMA pour les femmes et puis il y a la GPA pour les hommes en sachant que la GPA pose un problème de statut de la femme. La femme n’est qu’un ventre. Elle pose le statut de la fabrication d’un enfant ex-nihilo pour satisfaire les besoins des uns et des autres.

Si on accepte la PMA pour les femmes et on refuse la GPA pour les hommes, on rentre dans la discrimination. Et plus généralement, on ouvre la boîte de Pandore de la fabrication d’enfants et on transforme la médecine.

  Source: lamanifpourtous.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.