Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 06 mars 2019 00:00

Meurtre d’un enfant handicapé : l’eugénisme banalisé ?

Écrit par 

Dans une interview publiée par Konbini, Hugo Clément, journaliste, présente le livre d’une mère, Anne Ratier, qui raconte comment elle a « offert » la mort à son fils lourdement handicapé.

Elle explique calmement comment elle a procédé, avec son mari, lui faisant ingérer un médicament qui l’a fait mourir après une longue agonie de trois jours. L’enfant avait 3 ans.

Selon elle, ce n’était pas une vie… Elle explique : « Il ne peut y avoir de vie sans dignité. »

La faiblesse est donc de l’indignité, la fragilité est de l’indignité ? Indigne de quoi ? De vivre visiblement. La vraie raison ? S’il est vrai qu’il est difficile d’avoir un handicapé à la maison, cela relève du confort et non d’un principe moral.

  Source: www.bvoltaire.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.