Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 08 novembre 2018 00:00

La déconnexion, de plus en plus de Français voudraient y arriver

Écrit par 

Les réseaux sociaux ont envahi la vie des gens et sont perçus comme chronophages. La proportion de ceux qui veulent s'en désengager augmente fortement.

Est-il encore possible de se passer d'internet, ne serait-ce qu'une journée? Est-il concevable de partir une semaine sans son smartphone? Peut-on survivre dans la société actuelle sans être membre d'un réseau social?

Ces questions reviennent régulièrement dans l'actualité. Nombreux sont ceux qui, au sein des pouvoirs publics ou de la société civile, tentent d'inverser la tendance au tout-technologique.

Ainsi, depuis la rentrée, les téléphones portables sont interdits au collège. En septembre dernier, des enfants ont manifesté à Hambourg pour protester contre leurs parents qu'ils accusaient de passer trop de temps sur leur smartphone au lieu de s'occuper d'eux. Dans les entreprises, la loi prévoit depuis deux ans un "droit à la déconnexion" qui encourage les employés à se déconnecter de temps en temps. Aux Etats-Unis, berceau des GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), d'anciens cadres de Google ou de Facebook se sont fait une spécialité de dénoncer les effets pervers de l'hyperconnexion et l'addiction aux réseaux sociaux. Les exemples sont légion.

  Source: huffingtonpost.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.