Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 15 avril 2015 00:00

Don d’organes : vers un revirement éthique de Marisol Touraine ?

Écrit par 

Marisol Touraine déclarait ce matin à l’antenne de RTL : "Je veux le dire très clairement (…) il n’est pas question de prélever sans s’assurer du consentement de la personne et sans discuter avec les familles".

Des propos qui réfutent la "nationalisation des cadavres" dénoncée hier par Bernard Debré dans une tribune du Figaro.

Pourtant le projet de loi santé voté hier par l’Assemblée Nationale prévoit bel et bien que "la famille ne donnera plus son accord mais sera simplement «informée» des prélèvements". La loi santé doit institutionnaliser le consentement comme "effectivement présumé" chez toute personne majeure décédée. Légalement la famille et les proches n’auront donc plus à être consultés, ni interrogés pour savoir si un prélèvement en vue d’une greffe peut être pratiqué sur le corps du défunt. "Seules les personnes qui, de leur vivant, auront manifesté explicitement leur opposition seront exclues de ce dispositif automatique".

  Source: genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.