Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 27 avril 2015 00:00

Pour l'Ordre des médecins, le don d'organe ne peut être automatique

Écrit par 

Quelques jours après la polémique, l'Ordre des médecins est sorti de sa réserve. Il s'oppose au prélèvement sans consentement de la famille et plaide pour la création d'un fichier de donneurs.

L'Ordre des médecins est contre le prélèvement d'organes sans consentement du donneur ou de sa famille, voté dans le cadre de l'examen du projet de loi de modernisation du système de santé. Et il le fait savoir ce lundi, par un communiqué.

«Peut-on imaginer qu'on vienne dire à une famille ‘‘voilà, votre fils a eu un accident, il est décédé, mais nous avions besoin de reins alors nous les lui avons prélevés''?», s'interroge le docteur Jean-Marie Faroudja, président de la section éthique et déontologie au conseil national de l'Ordre, joint par le Figaro. «Nous ne pouvons pas ajouter ce poids au drame que les familles connaissent déjà».

L'amendement, proposé par les députés Michèle Delaunay et Jean-Louis Touraine, renforce le consentement présumé en ne prenant plus en compte l'avis des proches.

  Source: lefigaro.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.