Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 11 octobre 2016 00:00

Don d'organe : 10 questions, 10 réponses

Écrit par 

Le don d'organe permet de sauver des patients en attente d’une greffe. Il est très personnel de décider si l'on accepte ou non d'être donneur d'organes après son décès, sachant que la question peut aussi se poser de son vivant.

E-santé vous propose 10 questions fréquentes et 10 réponses pour mieux connaître le don d'organes et vous forger une opinion.

1) Le don d'organe, à quoi sert-il ?

Le don d'organe sert à pratiquer des greffes sur des personnes dont un organe ne fonctionne plus, et non pas à la recherche scientifique pour étudier l'effet des médicaments sur ces organes.
Le don d'organe permet de réaliser des greffes d'organe sain sur des personnes malades. 
La recherche médicale sur organe ne peut être pratiquée que sur des personnes qui lèguent leur corps à la science, ce qui est très différent.

2) Le don d'organe ne peut se faire que lorsque quelqu'un est décédé.

Faux, il existe des dons d'organe à partir de donneurs vivants.
Le don de rein est en ce domaine le plus pratiqué. En effet, il suffit d'un seul rein fonctionnel pour vivre et il existe de nombreux dons intrafamiliaux à partir de donneurs vivants.

  Source: e-sante.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.