Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 28 novembre 2017 00:00

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le don d’organes

Écrit par 

Il y a des conversations que personne n’aime avoir. Surtout quand ça parle de notre mort, de nos organes et du fait d'en faire don à quelqu'un qui en a besoin. L’Agence de la biomédecine et Konbini vous proposent d'en parler, parce qu’il faut le faire et dédramatiser un peu.

Chaque année en France, 5 700 greffes d'organes sont réalisées. Au total, c'est plus de 57 000 personnes qui vivent aujourd'hui grâce à un organe greffé. Soit autant de vies sauvées ou rendues un peu plus normales. Or, 90 % de ces transplantations proviennent de donneurs décédés. C’est vous dire l'importance du don post-mortem. 

Sauf que nous sommes tous pareils, on ne déborde pas forcément d’envie de parler de ça. Du coup, on répond à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur le sujet afin de le dédramatiser.

Cela commence par le fait de savoir que lorsque l'on est donneur d'organes et de tissus, aucune mort n'est vraiment stupide, même la plus insolite ou la plus comique. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle pourra permettre de sauver des vies grâce à des transplantations. C'est ce que nous prouve avec humour la nouvelle campagne de l'Agence de la biomédecine et sa cérémonie des "Endy Awards". Jugez vous-même.

  Source: konbini.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.