Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 18 avril 2019 00:00

GREFFE D’UTÉRUS : L’ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE « S’INTERROGE »

Écrit par 

Par voie de communiqué, l’Académie nationale de médecine a réagi hier à l’annonce de la première greffe d’utérus réalisée en France (cf. Première greffe d'utérus en France). Un texte bref, délivrant un message paradoxal.

L’institution rappelle son travail de 2015 sur les risques de ces transplantations : « risque chirurgical pour la donneuse et la receveuse, le caractère à risque de la grossesse, les risques du traitement immunosuppresseur pour la mère et l’enfant ». Pourtant, l’Académie s’était alors prononcée en faveur de la greffe d’utérus. Et « se félicite » aujourd’hui  de la réussite de la première greffe d’utérus française.

  Source: www.genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.