Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 27 septembre 2018 00:00

LA GREFFE D’UTÉRUS POSE LES MÊMES PROBLÈMES ÉTHIQUES QUE LA GPA

Écrit par 

Une chercheuse de l’université de Linköpig en Suède s'est penchée sur les aspects éthiques de la greffe d’utérus : cette pratique n'est pas nécessairement moins compliquée d'un point de vue éthique que la gestation pour autrui, conclut-elle.

Un certain nombre d’équipes dans le monde mènent des projets de recherche sur la transplantation utérine. Jusqu’à aujourd’hui, dix enfants sont nés de cette technique, dont huit en Suède. Le procédé n’en est qu’à ses débuts, mais beaucoup le considère comme un succès médical. « Si la transplantation utérine doit passer du stade des essais à la réalité dans le système de santé suédois, il doit d'abord y avoir un débat éthique », plaide Lisa Guntram, chercheuse à l’université de Linköping. Sans trancher, son étude met en lumière les « parallèles » entre greffe d’utérus et gestation pour autrui.

  Source: genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Dernière modification le vendredi, 03 mai 2019 07:03
CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.