Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Dons d'organes

Dons d'organes

Selon un rapport de l’OMS, au moins 10 % des greffes d’organes réalisées dans le monde proviendraient d’une forme ou d’une autre de commercialisation, notamment via le tourisme de transplantation.

En Belgique, depuis 2005, « les organes d’une quarantaine de personnes euthanasiées ont été prélevés ». Ces patients ont offert spontanément leurs organes. Pour le professeur Jean-Bernard Otte, médecin chirurgien spécialiste des greffes de foie, et membre du comité d’éthique des cliniques Saint-Luc, qui assume une vision « utilitariste » du don d’organes, il s’agit d’ « une source potentielle d’organes de plus en plus importante ».

Toute personne désirant s’enregistrer pour un don d’organes pourra bientôt le faire en ligne ou chez son médecin généraliste. La commission de la Santé publique a adopté, à l’unanimité, mardi une proposition de loi allant en ce sens.

Les Etats généraux de la bioéthique ont été lancés le 18 janvier dernier avec pour objectif d'encadrer les actes médicaux techniquement possibles mais se heurtant à des règles morales et juridiques. L'occasion de revenir sur la définition et l'encadrement de ces sujets. Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris, décrypte en partenariat avec "France-Soir" les conditions du don d'organes et de son refus, revues en 2017.

Il y a des conversations que personne n’aime avoir. Surtout quand ça parle de notre mort, de nos organes et du fait d'en faire don à quelqu'un qui en a besoin. L’Agence de la biomédecine et Konbini vous proposent d'en parler, parce qu’il faut le faire et dédramatiser un peu.

Le texte «Sauver des vies en favorisant le don d’organes» propose d’introduire dans la loi le «consentement présumé» de la personne. Un principe désapprouvé par la commission d’éthique nationale

Page 3 sur 11

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.