Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 23 février 2017 00:00

L'armée guatémaltèque surveille un «navire pour l'avortement»

Écrit par 

 Le Guatemala a envoyé jeudi sa marine surveiller un «navire pour l'avortement» d'une ONG néerlandaise qui compte proposer ses services gratuits aux femmes désirant mettre fin à une grossesse non désirée, malgré la législation locale.

«L'armée n'autorisera pas ce groupe à mener ses activités dans ce pays», a-t-elle déclaré dans une plainte officielle déposée chez le procureur, sur les instructions du président Jimmy Morales.

L'ONG «Women on Waves» a affirmé dans un communiqué que leur navire avait été «retenu» illégalement par l'armée, qu'elle accuse «d'empêcher une manifestation légitime contre les restrictions de l'État sur les droits des femmes guatémaltèques à accéder à un avortement sans danger».

Chaque année, près de 65 000 avortements illégaux sont effectués dans ce pays d'Amérique centrale, troisième cause de mortalité de la mère, selon l'ONG.

  Source: tvanouvelles.ca

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.