Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Né il y a six mois d'une mère porteuse thaïlandaise dans le cadre d’une gestation pour autrui (GPA), le petit Gammy se trouve aujourd'hui au centre d'une controverse. Ce bébé atteint de la trisomie 21 et d'une malformation cardiaque aurait été abandonné par ses parents génétiques, des Australiens, qui auraient tout de même adopté sa sœur jumelle.

Publié dans Bioéthique

L'abandon d'un enfant trisomique à l'issue d'un contrat de mère porteuse a suscité l'émoi du monde entier. Pour Jean-Marie Le Méné le rejet de cet enfant handicapé fait voler en éclats le mythe d'une GPA éthique.

Publié dans Bioéthique

Le 26 juin dernier, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) condamnait la France pour son refus de reconnaître la filiation des enfants nés par GPA à l'étranger et exigeait d'elle la transcription à l'état civil de ces derniers. A la suite de cet arrêt, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a déclaré que le principe d'interdiction absolue de la gestation pour autrui ne serait pas remis en cause et la ministre de la Famille déclaré que la France ne ferait pas appel de cette décision de la CEDH. 

Publié dans Bioéthique
Page 95 sur 101

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.