Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Avortement

Avortement

lundi, 05 décembre 2016 00:00

L'avortement, droit ou drame ?

Alors que l’Assemblée nationale vient de voter en première lecture l’extension du délit d’entrave à l’IVG (cf. Délit d'entrave numérique à l'IVG : L’Assemblée nationale adopte la censure), Claire de la Hougue, docteur en droit, avocat au Barreau de Strasbourg et chercheur associé à l’ECLJ, revient sur la douloureuse réalité, trop souvent occultée, de l’avortement.

Alors que les députés examinent aujourd’hui le « délit d’entrave numérique » à l’IVG, retour sur trois des sites qui se sont spécialisés sur la question de l’avortement.

L’Assemblée nationale examine jeudi 30 novembre le projet de délit d’entrave numérique à l’IVG présenté par la députée de la Vienne Catherine Coutelle (PS). Cette proposition de loi est destinée à lutter contre la diffusion d’informations erronées ou partiales sur l’IVG par certains sites jugés militants.

Elle ne prévoit pas la fermeture des sites, comme certains le laissent à penser, mais donne la possibilité aux internautes qui s’estimeraient trompés de se retourner contre les sites en question. La Croix a exploré trois de ces sites portés par des catholiques, mais très différents dans leur contenu et leur philosophie.

IVG. net, le plus militant

Le site a été créé en 2008 par une association de particuliers présidée par Marie Philippe. C’est clairement lui qui est visé par le gouvernement. En cause, sa charte graphique évoquant un site institutionnel. Et son positionnement, en première occurrence dans Google avant notamment celui du gouvernement (IVG. gouv.fr).

  Source: la-croix.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Suppression du critère de détresse, du délai de réflexion, remboursement intégral : 42 ans après la loi Veil, l'accès à l'IVG a connu un renforcement important sous François Hollande. Revue de détail alors que l'Assemblée examine jeudi une proposition de loi élargissant le délit d'entrave.

mercredi, 23 novembre 2016 00:00

IVG : le pouvoir expert en désinformation

Pour instaurer son nouveau « délit d’entrave à l’IVG », le gouvernement a opté pour la procédure législative accélérée. Il n’y aura qu’un aller-retour entre les Chambres. Premier débat à l’Assemblée nationale le 1er décembre.

Interruption volontaire de grossesse médicamenteuse : 1 femme sur 4 ressent des douleurs très intenses au 3ème jour de l’IVG¹.

C'est suite à sa conversion au christianisme que le Dr Vansen Wong, un athée convaincu, après avoir effectué des centaines d'avortement défend aujourd'hui les questions pro-vie, travaille aussi en tant que Directeur médical dans un Centre pour femme enceinte à Sacramento. Il a également témoigné en faveur d'une loi pro-vie auprès des léglislateurs de la Californie.

Page 9 sur 30

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.