Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Fin de vie

Fin de vie

lundi, 12 novembre 2018 00:00

Nos vies valent plus que leurs contrats

Ce 1er novembre, plus de 175 associations de bénévoles en soins palliatifs se sont unies pour dire leur opposition à l’euthanasie.

Simon déclare une paralysie bulbaire progressive, une maladie évolutive impliquant une dégénérescence du système nerveux et un dépérissement des muscles. Dans le cas de Simon, l’espérance de vie est comprise entre six mois et trois ans.

Vingt-trois médecins, membres du groupe Grain de Sel, alertent sur les dangers que représenterait une légalisation de l'euthanasie en France, entre déshumanisation du patient et appauvrissement des relations inter-personnelles.

Plus de 175 associations de bénévoles en soins palliatifs ont diffusé sur un mini-site dédié, laviepaslamort.fr, un appel pour promouvoir l’accompagnement de la vie jusqu’au bout et dire non à l’euthanasie.

Quand on travaille dans une unité de soins palliatifs, comme Sophie Dicchi à la clinique Sainte-Élisabeth de Marseille, on est confronté chaque jour à la mort. Mais tout est fait pour apaiser les derniers moments du patient, dans le respect et l’écoute. Témoignage.

Des médecins canadiens se sont exprimés dans le World Medical Journal, pour élever leur voix contre l’euthanasie et ses conséquences délétères depuis deux ans au Canada. L’euthanasie définie comme un « soin de santé » redéfinit complètement le contour de leur profession médicale et pourrait les forcer « pour des raisons d’intégrité et de conscience professionnelle, d’émigrer ou de se retirer complètement ».

Page 1 sur 66

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.