Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Fin de vie

Fin de vie

Quand on travaille dans une unité de soins palliatifs, comme Sophie Dicchi à la clinique Sainte-Élisabeth de Marseille, on est confronté chaque jour à la mort. Mais tout est fait pour apaiser les derniers moments du patient, dans le respect et l’écoute. Témoignage.

Des médecins canadiens se sont exprimés dans le World Medical Journal, pour élever leur voix contre l’euthanasie et ses conséquences délétères depuis deux ans au Canada. L’euthanasie définie comme un « soin de santé » redéfinit complètement le contour de leur profession médicale et pourrait les forcer « pour des raisons d’intégrité et de conscience professionnelle, d’émigrer ou de se retirer complètement ».

Source de débats houleux au sein de la profession, l'assouplissement des critères d'accès à l'aide au suicide a finalement été rejeté

Des médecins canadiens se disent "consternés" de l'influence qu'exerce l'euthanasie sur les patients, les médecins, et leur pratique médicale. "Définir l'euthanasie  comme un « soin de santé » auquel tous les citoyens ont droit (conditionnellement à des critères ambigus et arbitraires) fait que nous pourrions être forcés, pour des raisons d’intégrité et de conscience professionnelle, d’émigrer ou de se retirer complètement de notre pratique.

Le 25 septembre 2018, le Conseil Consultatif national d’éthique rendait son avis relatif à la révision de la loi de bioéthique. Depuis, si les médias ont fortement relayé les recommandations relatives à la procréation ils n’ont rien dit des autres thématiques concernées par la loi de bioéthique. Par exemple, aucun relai (ou presque) des positions du CCNE sur la fin de vie. Le point sur ce sujet, avec nous, en quelques lignes.

Un tiers des structures de soins palliatifs en France fonctionnent avec la moitié de leurs effectifs médicaux, selon une enquête. Principal problème?: le manque de candidats.

Page 3 sur 67

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.