Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 26 janvier 2017 00:00

L’altérité biblique inhérente au couple Dieu- humanité et au couple homme-femme

Écrit par 

Dans ces temps troublés où la parole prophétique de la Bible a de plus en plus de mal à se faire entendre sur l’homosexualité, Pascal Geoffroy se livre à un exercice biblique des plus rafraîchissants à ce sujet.

En effet, ce pasteur réformé ayant courageusement tenu tête à un mouvement à la dérive en matière d’éthique, nous présente dans son livre sobrement intitulé “Le Mariage. Éclairages bibliques” non pas une critique négative de l’homosexualité – c’est à dire une étude des passages allant directement à l’encontre de tels actes –, mais bien une critique “positive”. De fait, il ne fait « que » décrire combien la relation hétérosexuelle et par extension la dimension de l’altérité sont fondamentales non seulement dans le plan divin, mais dans la relation Homme-Dieu, Israël-Dieu et Église-Dieu. Ce faisant, il démontre avec brio le caractère tout à fait étranger à la révélation biblique qui caractérise l’homosexualité. Ou pour le dire avec ces mots :

“Bénir des mariages homosexuels ce serait […] occulter la révélation biblique principale. En effet […] la rencontre de Dieu et de l’humanité [reflétée dans la rencontre homme-femme] est au cœur de la révélation biblique. C’est […] dans la rencontre avec l’autre dissemblable qu’est la vie et la fécondité de la vie, contenue dans la bénédiction.”

Je vous laisse donc sans plus attendre avec un extrait du livre de Pascal Geoffroy traitant de l’altérité biblique inhérente au couple Dieu-humanité et au couple homme-femme comme témoin « contre » l’homogénéité homosexuelle :

“La dimension de l’altérité tient une place importante dans la Bible. Déjà la création est celle d’un monde distinct et distancié de Dieu. Le monde est extérieur à Dieu. Les premiers jours de la création sont marqués par des différenciations successives : le jour et la nuit, le sec et le mouillé, le haut et le bas, les animaux et l’humanité. À Babel Dieu multiplie et distingue les langues. Dieu semble aimer la différence et l’altérité dans tous les domaines de la vie. Il n’y a aucune fusion ni confusion légitimes entre le corps humain et l’Esprit de Dieu, qui sont pourtant appelés à s’unir en restant distincts. Il n’y a non plus aucune fusion ni confusion légitimes possibles entre l’homme et la femme également appelés à s’unir en restant différents.

  Source: infochretienne.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.