Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 02 mars 2017 00:00

Parents soyez avertis, Disney cède aux pressions LGBT et diffuse des scènes gays à vos enfants !

Écrit par 

La journaliste et militante LGBT, Martha Jane Clyff, s’en est félicitée dans un tweet : « Nous y arrivons, un baiser à la fois : Disney diffuse sa première scène de baiser gay. »

Cette capture d’écran est issue d’un épisode de Star Vs The Forces Of Evil, diffusé sur la chaine Disney XD. Les lobbies LGBT ont un programme et une stratégie pour imposer à nos enfants leur vision de la sexualité, de l’Homme et du monde. Ils y travaillent et ils arrivent petit à petit à leurs fins, « un baiser à la fois ».

En aout 2015, nous vous avions averti de l’arrivée de l’homosexualité dans les programmes pour enfants.

En novembre 2016, nous avions dénoncé la diffusion dans les salles de cinéma françaises de Sausage party, un film d’animation pornographique faisant l’apologie du viol et destiné aux enfants de 12 ans et plus.

C’est maintenant au tour de l’institution Disney de céder aux pressions des lobbies LGBT. Ces premiers baisers gays ne sont que le début, la nouvelle version de la Belle et la Bête présentera à vos enfants « le premier moment exclusivement gay » de l’histoire de Disney, selon les mots du réalisateur Bill Condon. Ce film, avec Emma Watson, Dan Stevens et Luke Evans, sortira dans les salles en France le 22 mars.

Derrière l’histoire classique de la Belle et la Bête, il présentera l’histoire d’amour entre Lefou (Josh Gad) et Gaston (Luke Evans). Bill Condon ne veut pas révéler la dernière scène du film entre ces deux personnages, mais il assure qu’elle sera un « un joli moment, exclusivement gay ».

  Source: infochretienne.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.