Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

vendredi, 20 juin 2014 00:00

L’Onu élit un ougandais à la tête de son Assemblée générale en réponse aux pressions LGBT

Écrit par 

Les pressions occidentales en faveur d’une libéralisation des politiques sur l’homosexualité ont eu un effet boomerang : les africains se sont en effet unis pour riposter, formant ce que certains voient comme un nouveau mouvement des pays non alignés.

La semaine dernière, les Nations Unies ont élu un nouveau président à la tête de l’Assemblée générale, dans un effort de dernière minute de la part de militants qui, avec le gouvernement Obama, ont condamné la nouvelle législation Ougandaise contre l’homosexualité.
Les militants des organisations Lesbiennes, gay, bisexuels and transsexuels (LGBT) ont mis le gouvernement Obama en demeure de refuser à Sam Kutesa un visa, mais au jour de l’élection, leur pétition n’avait rassemblé que 13 466 signatures.
Kutesa est le ministre Ougandais des affaires étrangères. Dans l’exercice de ses fonctions, il a dû défendre la législation de son pays dans le monde entier. Il a notamment affirmé que la promotion et l’étalage de l’homosexualité « sont mauvaises pour nos jeunes, et sont une offense à notre culture. » 

  Source: c-fam.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.