Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 03 janvier 2017 00:00

Enfance et pornographie en ligne : une étude dévoile l’ampleur du désastre

Écrit par 

Selon le deuxième sondage OpinionWay pour l’association Ennocence, regarder des vidéos sur des sites de streaming ou de téléchargement illégaux est devenu un loisir plus fréquent chez les enfants que dessiner ou peindre, jouer à des jeux de société, pratiquer un instrument de musique, aller au cinéma ou assister à un spectacle.

Un constat qui traduit l’évolution de nos sociétés vers toujours plus de digital, si certains n’y voient pas un mal en soi (ce qui n’est pas notre cas), tout le monde reconnaît que cette évolution peut recéler des dangers.

En effet, il y a un problème majeur : les sites fréquentés sont trop souvent la porte d’entrée vers des contenus indésirables. Alors que 55 % des enfants regardent des vidéos (films, séries, matchs) sur des sites illégaux, 42 % des parents estiment que leurs enfants ont été exposés à des images à caractère violent et 23 % à des images à caractère pornographique. L’âge moyen, auquel un enfant s’expose pour la première fois à du contenu pornographique en ligne, est désormais de 11 ans. Et les experts s’inquiètent de plus en plus du rôle que ces images peuvent jouer sur la vie sexuelle et affective des mineurs (on ne parle même pas ici de la vie morale et spirituelle pour laquelle ceci est un véritable drame).

Invitée de l’émission « C’est votre vie » sur BFMTV, la sexologue Thérèse Hargot (proche de La Manif Pour Tous) révèle que la pornographie est devenue la référence en matière sexuelle pour les enfants et adolescents. Elle est en effet « le premier vecteur par lequel les adolescents rentrent dans la question de la sexualité. Et même les enfants, puisqu’on voit bien qu’aujourd’hui sur n’importe quelle tablette, smartphone ou ordinateur portable il y a Internet. Et tout cela n’est malheureusement absolument pas régulé, les enfants ne sont pas du tout protégés », s’inquiète celle qui vient de publier Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) chez Albin Michel.

  Source: ihsnews.net

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.