Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

CPDH-Médias

CPDH-Médias

vendredi, 27 septembre 2019 00:00

La loi bioéthique en débat

Alors que le projet de loi sur la bioéthique est actuellement en cours de discussion à l'Assemblée nationale, j'ai voulu exprimer ce qui m'anime sur ces enjeux et j'ai proposé à Martine Huot-Marchand d'exposer sa propre sensibilité. Dominique Potier

Notre venue au monde et la fin de vie ont ceci de commun qu'elles éclairent particulièrement le sens profond de notre humanité personnelle et commune.

C'est à ces frontières de l'intime et de l'universel que le projet de loi sur la bioéthique envisage d'ouvrir de nouveaux possibles. Le temps est venu pour chacun d'entrer en conscience dans le débat.

Je crois profondément à une éthique du dialogue : nous pouvons partager nos doutes et nos convictions sans violence, ni blessure. A ces conditions et au-delà même du vote final, notre démocratie peut sortir grandie du débat qui s'annonce.

Cinq balises jalonnent mon propre chemin...

  Source: /www.dominiquepotier.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Les préparatifs de la marche unitaire avancent à grand pas.
 
Les associations organisatrices de l’événement appellent les Français à se rassembler à partir de 13h place Edmond Rostand, c’est-à-dire à quelques mètres du Sénat. Il s’agit de rappeler que le projet de loi bioéthique n’en est qu’au tout début d’un très long processus, le gouvernement prévoyant le vote définitif du projet de loi pour l'été 2020. Tout est encore possible. Les manifestants, inquiets des conséquences de ce qui n’est encore qu’un projet de loi, sauront faire entendre leur voix devant le Sénat où le texte devrait être discuté en 1ère lecture en séance publique en janvier prochain.
 
Ainsi, tous les Français, au-delà de leurs différences, sont invités à se rassembler pour manifester leurs inquiétudes sur un projet de loi qui n’est rien d’autre qu’un projet de société qui s’imposerait à tous. La PMA sans père, l’autoconservation des ovocytes, la régularisation facilitée de la GPA… autant de sujets qui inquiètent profondément les Français. La grossesse n'est pas un commerce et le développement d'un marché lucratif de la procréation est indigne du "pays des Droits de l'homme". Pour construire ensemble la société que nous laisserons à nos enfants et petits-enfants, il faut avoir le courage de dire non à tout ce qui entraînerait la marchandisation de l’humain.

La principale fédération de parents d’élèves attaque un membre du conseil des sages de la laïcité, qui relaie une parodie controversée de sa campagne d’affichage.

Deux djihadistes, armes à la main. À côté, un slogan : « Oui, je vais en sortie scolaire, et alors? » Il s'agit de la parodie d'une affiche de la FCPE qui enflamme la Toile depuis quelques jours. Diffusé par l'extrême droite, le photomontage a également été relayé sur le compte Facebook de Laurent Bouvet, un universitaire nommé l'an dernier par le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, au conseil des sages de la laïcité.

« Nous allons porter plainte contre lui pour incitation à la haine, annonce Rodrigo Arenas, le coprésident de la FCPE, principale fédération de parents d'élèves, classée à gauche. Comment peut-il s'amuser à ça alors qu'il est censé pacifier la société ? » Sur les réseaux sociaux, la parodie a également déclenché une avalanche de réactions indignées.

  Source: www.leparisien.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Page 5 sur 1147

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.