Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Pornographie

Pornographie

Les chrétiens et la pornographie, le « petit secret » de l’Église. Plusieurs statistiques depuis une dizaine d’année suggèrent qu’une proportion importante de chrétiens et de leurs dirigeants luttent avec l’addiction à la pornographie . Conférences, ouvrages, articles, groupes de parole, conseils, de nombreux moyens ont été mis en œuvre pour responsabiliser, informer, accompagner. Il semble malgré tout que le phénomène continue d’exister et peut-être même de progresser.

Dix pour cent des utilisateurs de sites pornographiques seraient des enfants de moins de dix ans. Un phénomène qui inquiète autant qu’il interroge quant aux répercussions qu’il peut avoir sur la santé psychique de l’enfant.

De plus en plus précoce, l’exposition de mineurs à des contenus pornographiques sur Internet concerne une inquiétante proportion d’enfants. La faute aux fenêtres publicitaires, spams et virus présents sur la toile, mais aussi au manque de vigilance des parents.

Ça vous paraît incroyable ? Pourtant, selon un récent sondage, 10 % des visiteurs des sites pornographiques auraient 10 ans ou moins. Une étude inquiétante.

La pornographie a toujours existé, elle a longtemps été interdite, censurée ou limitée en fonction des normes politiques, morales ou religieuses. Elle est souvent définie comme une représentation de la sexualité et confondue avec l’érotisme, parfois même présentée comme la preuve d’une plus grande liberté sexuelle, voire un des résultats de la révolution sexuelle.

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j’ai un petit côté féministe. Peu de temps après le lancement de Je suis un gameur.com en janvier 2016, j’avais déjà rédigé un article sur le sexisme dans les jeux vidéo. Ce mois-ci, je vous propose de pousser la réflexion jusqu’à l’extrême. Car oui, la pornographie est en ce moment même en train de se frayer un chemin dans notre paysage vidéoludique.

Page 6 sur 10

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.