Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Pornographie

Pornographie

Ça vous paraît incroyable ? Pourtant, selon un récent sondage, 10 % des visiteurs des sites pornographiques auraient 10 ans ou moins. Une étude inquiétante.

La pornographie a toujours existé, elle a longtemps été interdite, censurée ou limitée en fonction des normes politiques, morales ou religieuses. Elle est souvent définie comme une représentation de la sexualité et confondue avec l’érotisme, parfois même présentée comme la preuve d’une plus grande liberté sexuelle, voire un des résultats de la révolution sexuelle.

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j’ai un petit côté féministe. Peu de temps après le lancement de Je suis un gameur.com en janvier 2016, j’avais déjà rédigé un article sur le sexisme dans les jeux vidéo. Ce mois-ci, je vous propose de pousser la réflexion jusqu’à l’extrême. Car oui, la pornographie est en ce moment même en train de se frayer un chemin dans notre paysage vidéoludique.

Depuis le lancement des premiers casques de réalité virtuelle en 2014, le marché de la réalité virtuelle est plutôt lent à démarrer, en revanche du côté du porno c'est une autre histoire, puisque si l'on prend les requêtes sur les 2 dernières années, on enregistre plus de 10000% de croissance sur les moteurs de recherche.

L’accès à la pornographie sur internet a complètement chamboulé l’éducation affective de nos ados. La Commission européenne doit agir rapidement pour cadrer les distributeurs et fournisseurs de contenus.

vendredi, 27 mai 2016 00:00

Libéré de la pornographie

Introduction à cette formation :

Internet est une fabuleuse technologie, une fenêtre ouverte sur le monde et sur la connaissance mais également une porte pour toutes sortes de contenus à caractère pornographique. Ouvrir son navigateur, taper quelques mots-clés vous amène en un clic dans cet univers érotique.

Page 6 sur 10

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.