Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Prostitution

Prostitution

Alors que la loi fait l'objet d'une QPC le 22 janvier, la co-auteure de la loi et de nombreux ex ministres de tous bords s'engagent : Jean-Marc Ayrault, Najat Vallaud-Belkacem, Laurence Rossignol, George Pau-Langevin, Marie Georges Buffet, Roselyne Bachelot, Benoît Hamon...

Le 6 avril 2016, le Parlement adoptait une proposition de loi permettant à la France de mettre enfin sa législation en conformité avec sa position abolitionniste en matière de prostitution. Moins de trois ans après son adoption, nous,  parlementaires, député.e.s et sénateurs.rices, ancien.nes et actuel.les, anciennes ministres, de sensibilités politiques différentes,réaffirmons solennellement notre engagement pour permettre le succès de la mise en oeuvre d’une loi historique, humaniste, qui correspond à un véritable choix de société.

  Source: www.nouvelobs.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Saisi par neuf associations, en novembre 2018, le Conseil d’Etat a transmis au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité portant sur la loi de 2016 qui pénalise les clients de la prostitution. Un collectif de médecins dans une tribune au « Monde » s’alarme d’une possible abrogation du texte.

Le phénomène, qui touche un nombre croissant de mineures, a commencé dans l'agglomération de Marseille.

Face à l’impuissance des services sociaux et des autorités, ces deux mères et ce père nous racontent comment ils ont tenté par leurs propres moyens d’extraire leur adolescente de cet engrenage infernal.

Le député LaRem de l'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid va déposer la semaine prochaine une proposition de loi pour lutter contre la prostitution des mineurs.

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, d’anciennes prostituées prennent la parole. Et revendiquent leur appartenance au mouvement #metoo.

Page 1 sur 19

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.