Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Prostitution

Prostitution

Les personnes prostituées sont des victimes a martelé le mouvement du "Nid" à Lille le 31 mai 2018. Deux ans après la loi visant à pénaliser les clients, France Bleu Nord a recueilli le témoignage poignant d'une jeune femme qui a réussi à sortir de la prostitution.

Noémie Renard travaille dans le domaine de la recherche en biologie. Elle anime depuis 2011 le blog Antisexisme.net. Elle publie aujourd’hui un petit livre au titre incisif, En finir avec la culture du viol. Ancienne bénévole au Mouvement du Nid, elle ne pouvait dénoncer cette culture sans y intégrer la prostitution.

Dans un français balbutiant, une jeune Nigériane tente de se présenter à des recruteurs. L'enjeu ? Sortir de la prostitution grâce à l'intérim, à la faveur d'une opération de "job dating" organisée à Marseille pour des travailleurs du sexe accrochés à l'espoir d'un nouveau départ.

« Si la loi de 2016 avait été adoptée à l’époque, je ne serai jamais tombée dans la prostitution. Les clients auraient été pénalisés, moi je n’aurais pas été considérée comme une délinquante et j’aurais osé demander de l’aide. »

En France, depuis le 13 avril 2016, une loi sanctionne les personnes qui monnayent des services sexuels, autrement dit, les clients des prostituées. Deux ans après sa mise en place, les associations d’aide aux travailleurs du sexe en dressent un bilan plutôt positif.

Rosen Hicher, est une survivante de la prostitution. Pendant 22 ans elle a vécu l’enfer de la prostitution. Depuis plusieurs années, elle travaille aux côtés, entre autres, du Mouvement du Nid et de la Fondation Scelles.

Page 4 sur 20

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.