Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 20 novembre 2017 00:00

L’Eglise doit s’engager contre le harcèlement sexuel

Écrit par 

Alors que les nombreuses accusations de harcèlement sexuel ébranlent le monde entier, deux personnalités évangéliques, une femme et un homme, s’expriment sur ce fléau qui vient progressivement à la lumière. Partis pris.

Le harcèlement sexuel concerne de (trop) nombreuses personnes et interpelle la société dans son ensemble sur la base relationnelle nécessaire entre hommes et femmes. Tous deux doivent être les gardiens de cette rencontre précieuse d’où découle la vie.
Les problèmes de domination de l’homme sur la femme sont présents dans toutes les sphères et depuis bien longtemps. La Bible l’explique comme une conséquence désastreuse du péché d’Adam et Eve et cela se vérifie dès la Genèse où les violences faites aux femmes vont en s’amplifiant jusqu’à culminer en Juges 19.
Le même constat massif de violences contre les femmes peut être fait sur les plans historique et social. Comme le dit le docteur Denis Mukwege: «Dans les zones de conflit, les batailles se passent sur le corps des femmes.» Certains sociologues vont jusqu’à dire que nous vivons aujourd’hui dans une «culture du viol»: les violences sexuelles sont trop fréquemment banalisées voire justifiées.
Les personnes qui en sont victimes portent bien souvent la honte et la culpabilité qui devraient revenir à leurs agresseurs. Le silence couvre cela d’une chape de plomb, on décide de fermer les yeux et il y a impunité. Si le problème est culturel, je crois que la solution l’est aussi.

A une culture de domination et de destruction, Jésus propose la culture du royaume de Dieu qui réconcilie, restaure et redresse.

  Source: christianismeaujourdhui.info

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.