Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 13 janvier 2016 00:00

2014: Un nombre record de chrétiens tués pour leur foi

Écrit par 

2014 a été une année noire pour la liberté religieuse des chrétiens. Un nombre sans précédent d'éliminations de chrétiens, de destructions ou de fermetures d’Eglises?: voilà les principales nouveautés de l’Index mondial de la persécution des chrétiens 2016, publié par l’ONG Portes Ouvertes le 13 janvier.

En effet, le nombre de chrétiens tués en raison de leur foi est passé de 1203 en 2013 à plus de 7100 l’an dernier. C’est au Nigeria que les chétiens ont payé le plus lourd tribut de leur foi en Jésus-Christ, avec 4000 victimes. 98% des chrétiens tués l’an dernier l’ont été sur le continent africain.

La Chine ferme de nombreuses Eglises

Autre indicateur de la violence anti-chrétienne dans le monde, le nombre d’Eglises attaquées, fermées ou détruites. Là aussi, le travail de monitoring mené par Portes Ouvertes est révélateur de la détérioration du climat de liberté religieuse dans le monde. A elle seule, la Chine a fermé 1500 Eglises l’an dernier. En 2013, «seuls» 280 lieux de culte avaient subi le même sort dans le monde entier, contre plus de 2400 l’an dernier.

Quant au classement des plus mauvais élèves en matière de liberté religieuse accordée aux chrétiens, il ne subit que peu de changements. Seules les Maldives sortent des dix pires pays pour les chrétiens. L'Etat insulaire de l'Océan indien est remplacé par la Libye. La Corée du Nord conserve la première place, suivie de l’Irak et de l’Erythrée.

  Source: evangeliques.info

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.