Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 18 janvier 2018 00:00

Le christianisme, une contre-culture

Écrit par 

Minoritaires, les chrétiens sont maintenant sommés de se taire. Mais pour Louis Manaranche, ce silence pourrait avoir des conséquences désastreuses : aujourd'hui, l'Église propose un modèle alternatif à la «société liquide», celui d'une humanité de communion.

L'actualité éditoriale regorge de livres traitant de la place des chrétiens dans notre société. Jérôme Fourquet a ainsi livré dans À la droite de Dieu un diagnostic documenté et pessimiste du poids des catholiques dans la société française. Minoritaires, ils sont alors invités à intérioriser ce fait objectif pour mettre leur parole publique, en particulier lorsqu'elle a une résonance politique ou bioéthique, en sourdine. On envisage en effet à grand-peine, malgré les intéressantes perspectives développées il y a une vingtaine d'années par Habermas, que leur réflexion anthropologique s'insère, sans prétention magistérielle pour une société sécularisée, dans la conversation civique commune. Elle serait alors une participation aux discernements incessants d'une époque agitée. Plane dans nos pays toujours le spectre, sinon d'un ordre moral, au moins d'un discours normatif sur les comportements dont la société individualiste pense le caractère indifférent comme une pierre d'angle d'un vivre-ensemble paisible.

  Source: lefigaro.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.