Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Société

Société

Publié il y a un an, le premier tome de la bande dessinée « Human stock exchange » décrivait un avenir terrifiant dans lequel les humains décidaient d'être cotés en bourse, autrement dit de devenir un actif rentable, pour faire fortune. Fin avril, Vernon Davis, l’ailier de l’équipe de football américain des San Francisco 49ers est entré en bourse. Il a encaissé plus de 4 millions de dollars. Dans le même temps, le deuxième volet de la BD vient de sortir...

Depuis le recul gouvernemental sur la loi famille, on sait la question de l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes repoussée sine die. Elle est même enterrée pour ce quinquennat, déplorent les défenseurs des droits des homosexuels.

A quoi bon parler si personne ne veut entendre ? Mais si nous restons muets, les pierres crieront ! Dire et redire sans vociférer…

L'Assemblée nationale a largement adopté mardi en première lecture le projet de loi pour "l'égalité réelle entre les femmes et les hommes". Voici les principales dispositions du texte.

Selon un sondage YouGov pour I-Télé publié aujourd'hui, 57 % des Français seraient opposés à ce qu’un maire puisse « faire valoir une clause d’objection de conscience pour refuser de marier un couple de même sexe. ». Ce sondage s’inscrit dans le débat actuel initié par le Collectif des Maires pour l’Enfance autour de la liberté de conscience des maires et de leurs adjoints et de la Question Prioritaire de Constitutionnalité à laquelle le Conseil constitutionnel doit répondre le 18 octobre prochain.

Communiqué de presse: Application de la loi Taubira et liberté de conscience des maire. La question de la liberté de conscience des maires et de leurs adjoints sera bien examinée par le Conseil Constitutionnel : le collectif des « maires pour l’enfance » s’en félicite.

Page 11 sur 12

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.